Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

L’essentiel à savoir sur le marché immobilier de Montréal

L’essentiel à savoir sur le marché immobilier de Montréal

Focus sur le marché immobilier de Montréal

 

Le secteur de l’immobilier est un marché qui intéresse de plus en plus de personnes. En effet, le fait d’investir dans la pierre reste une solution avantageuse pour se créer un véritable patrimoine à long terme.

Vendre un bien immobilier peut également être très lucratif en fonction de l’évolution du marché. Bien entendu, il est important selon la localité de bien étudier le marché avant de se lancer dans des démarches d’achat ou de vente.

Il faut ainsi déterminer si c’est le bon moment pour investir, comment est le contexte immobilier actuel et quelles sont les prévisions pour les mois à venir.

Souhaitez-vous investir au Québec ou plus particulièrement à Montréal ? Voici les tendances constatées pour cette fin d’année.

 

Comment est le contexte de l’immobilier au Québec ?

Le marché immobilier québécois est un marché assez difficile dans l’ensemble. Cependant, ce secteur reste très évolutif et tend à s’améliorer. En effet, on remarque que durant l’année 2017 les ventes ont été assez dynamiques et la croissance de la population ainsi que de l’emploi a pu soutenir le marché. Cela a été possible même avec les resserrements hypothécaires de 2016. Cependant, cela a un peu changé courant 2018…

 

Les ventes immobilières en baisse

Les ventes en immobilier ont diminué durant le premier trimestre de cette année par rapport à l’année précédente. Avec un total de près de 10 000 ventes d’après les actes publiés au Registre foncier, la diminution des ventes d’unifamiliales dans la province avoisine les 2,5%.

 

Les restrictions hypothécaires se resserrent encore plus

Effectivement, depuis le début de l’année des restrictions supplémentaires ont été remarquées. Le taux d’intérêt concernant les prêts hypothécaires ordinaires de 5 ans a atteint plus de 5% alors qu’il n’était que de 4% et quelques en milieu de l’année 2017.

À cela s’ajoutent les augmentations du taux d’intérêt directeur à près de 1,20%. Le taux d’intérêt sur les prêts d’hypothèque est aussi actuellement utilisé pour connaître la capacité d’emprunt des éventuels acheteurs. Ceux-ci doivent passer un test de simulation de crise pour y être éligibles, mais également un stress teste s’il est question de prêts hypothécaires non assurés.

 

Les prix médians augmentent

Concernant les prix médians de la province, vous pouvez cependant remarquer une certaine hausse malgré les restrictions et la complexité du marché. Cette hausse s’est mise en place grâce à l’augmentation des ventes de sa principale métropole. Vous pouvez notamment constater que les prix médians pour les copropriétés ont subi une hausse de plus de 2% tandis que ceux des unifamiliales ont subi une augmentation de près de 4,9%.

 

Quelle est la situation de Montréal ?

Montréal est un cas à part parmi les 6 grandes régions métropolitaines de recensement du Québec. En effet, la métropole de Montréal connaît un marché particulièrement dynamique. Par exemple, bien que les prix des biens immobiliers soient plus chers que dans les autres régions, les ventes y ont augmenté assez sensiblement.

De plus, le marché montréalais accuse une hausse des ventes de copropriétés à hauteur de 11% alors que celle de la province n’avoisine que les 7%.

Montréal est aussi connue pour sa forte croissance démographique, ce qui permet d’éviter les reculs de vente contrairement aux autres régions.

 

Quelles sont les prévisions pour l’avenir ?

Il n’est pas encore tout à fait possible de prévoir si de grands changements notables seront constatés durant les mois à venir. Il sera alors important de faire une analyse plus détaillée du marché de l’immobilier par région. La croissance des ventes et du prix observés dans la métropole devrait toutefois continuer son évolution positive.

Donc, si vous voulez investir dans l’immobilier, le mieux est de faire quelques recherches plus poussées. Vous pouvez par exemple commencer par comparer les offres de financement proposées par les banques. Vous pouvez vous servir notamment d’un comparateur en ligne comme celui que vous retrouverez sur http://www.detective-banque.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec